Lussigny – environs de Châtillon

Lussigny – environs de Châtillon

13/08/17 – 46km

Nous passons de nouveau une nuit bien calme chez nos hôtes. Après un petit-déjeuner vite avalé, nous repartons à l'assaut des monts de l'Allier. Mais avant de partir, nous nous procurons de bons petits fromages de chèvres faits par Anne.

Le soleil promis n'est pas encore là, nous avons droit à la place par moment à un petit crachin breton…

Nous arrivons rapidement à Moulins. Nous nous rendons directement à la cathédrale pour une petite visite avant la messe. La partie moderne, côté façade, est un alternat de pierres blanches de Chauvigny et d'andésite noire de Volvic, et cela nous semble très réussi !

Nous flânons ensuite dans la vieille ville. À ce propos, depuis notre retour en France, nous avons un problème pour visiter les villes : les plans ne mentionnent pas les sens uniques. Et c'est très souvent que nous tombons sur des sens interdits pendant notre tour. Dans ce cas, pas le choix, il faut descendre du vélo. Pourtant, bien souvent, il y aurait la place pour ajouter un pannonceau «sauf vélo» sous ledit sens interdit. À quand une généralisation dans toutes les communes ?

À la fin de notre tour, il est presque 11h. Nous nous posons donc sur les marches de l'hôtel de ville pour regarder le Jacquemart et sa famille sonner les cloches. Le Jacquemart, c'est cet automate flanqué au sommet du beffroi, à 47 mètres de hauteur depuis le 17ème siècle avec sa femme, Jacquette, et ses enfants, Jacqueline et Jacquin. Les enfants sonnent les quarts, les parents les heures.

Derrière le beffroi, nous admirons de vieilles maisons à colombages.

Une fois le joli tour de ville fini, nous nous rendons place des Halles. Oui, la chance est avec nous, c'est jour de marché ce matin, à nous fruits et légumes du coin, pompe aux grillons et pâté aux pommes de terre !

Nous pouvons maintenant nous poser au bord de l'Allier pour manger tout ça.

En dessert, framboises fraîches, fromage de chèvre frais et miel. Miam !


Ladite pompe aux grillons. C'est en fait un pain brioché fourré aux grillons. D'après nos hôtes, ça se mangerait plus à l'apéro. Nous en avons dégusté des morceaux en entrée et c'est très bon!

Mais nous ne sommes pas d'ici, il nous faut de nouveau partir. Nous prenons la direction de Souvigny, site clunisien. De nouveau, nous roulons sous un petit crachin. Le ciel reste bien gris en ce début d'après-midi. La route est un petit peu monotone par ici, grande ligne droite montante en forêt. Pourvu que ça ne soit pas ainsi jusqu'à Niort…

Pour le moment, nous voici à Souvigny. Berceau de la famille des Bourbons, la ville fut capitale du bourbonnais, avant d'être détrônée par Moulins. Deux grands abbés de Cluny, Mayeul et Odilon, sanctifiés, y furent enterrés. La ville devint alors un haut lieu de pèlerinage, faisant de son église la plus grande du département. La nef mesure encore aujourd'hui près de 90m de long.

Nous nous éloignons un peu du village pour chercher un coin où bivouaquer. Nous fatiguons un peu, les collines de l'Allier ont eu raison de nous aujourd'hui ! Nous trouvons facilement un champ en bordure de route, récemment occupé par des vaches. La route ne devrait pas être trop passante cette nuit. En tout cas nous l'espérons.

Comme il est tôt, Pauline trouve même le temps de préparer des gnocchis. Il faut maintenant attendre un peu avant de passer à table, il est à peine 18h…


Une réaction au sujet de « Lussigny – environs de Châtillon »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *