Chey – Niort

Chey – Niort

22/08/17 – 45 km

Après avoir profité du confort d'un bon lit, nous quittons Marielle sur les coups de 9h30. Désormais, nous sommes partis pour entamer nos derniers kilomètres.

Nous effectuons notre premier arrêt non loin du village de Sepvret afin d'y voir les sources de la Sèvre niortaise. Nous nous attendions à trouver un endroit un peu plus mis en valeur. Nous avons tout de même vu à quoi ressemble l'origine de notre rivière locale.

Thomas nous avait plus ou moins prévenus que la fameuse source était située dans un pré avec… des vaches. Effectivement, elle se trouve en plein milieu d'une pâture.

Bizarrement, cela fait moins rêver !
Pour nous qui venons de traverser une partie de l'Europe, se trouver ici, près des sources de la sèvre niortaise, nous fait prendre conscience que la fin du voyage est toute proche !

Nous poursuivons donc notre itinéraire en direction de notre destination finale. La première partie est plus ou moins vallonnée mais se fait finalement bien.

Aux abords du village de Tressauves, nous arrivons sur un plateau qui nous offre une vue sur les plaines environnantes et sur le village de la Crèche. C'est dans ce village que nous décidons de nous poser pour pique-niquer. Nous trouvons un petit parc à l'écart de l'axe principal avec un bel accès pensé pour les vélos… enfin pas totalement !

Impossible de passer avec nos vélos chargés ! Heureusement pour nous, la barrière à côté est ouverte, nous permettant de rentrer dans le parc.

Nous reprenons la route sur les coups de 14h, après avoir refait un plein d'eau dans les toilettes du parc. Elles étaient fermées, mais un employé communal nous a gentiment ouvert. Nous pouvons donc reprendre notre route sans risquer de nous déshydrater. Il fait très lourd, cela n'était plus arrivé depuis bien longtemps.

Nous franchissons les deux autoroutes, d'abord l'A10, puis l'A83, avant d'arriver à Chauray. Cela nous fait tout drôle de rouler de nouveau sur des routes que nous connaissons !
Nous y retrouvons Bernard, un copain de Villovélo. Le pauvre a passé plein de coups de fil dans l'espoir de réunir du monde à notre arrivée. Les gens n'allaient quand même pas poser une demi journée alors que nous ne sommes même pas partis un an !
Nous faisons donc un bout de chemin jusqu'à chez Bernard où nous nous arrêtons pour goûter la tarte aux mirabelles que Nadine, sa femme nous avait préparée.

Il ne nous reste plus que 3 petits kilomètres avant d'arriver chez nous. Une bonne surprise nous attend route de Parthenay : une traversée aménagée de la 3 voies est en cours de réalisation ! Enfin ! Bientôt 2 ans qu'elle était réclamée ! Serait-ce un signe que même ici, à Niort, capitale des assurances et de la voiture, les
choses commencent à bouger ? Niort, bientôt capitale du vélo ?
Espérons-le !

Et voilà l'arrivée tant attendue et redoutée. Les parents de Vincent ont fait la route pour aérer la maison avant notre retour. C'est à eux que nous devons les photos finales de ce voyage :

Merci pour leur accueil chez nous !

Il est maintenant temps pour nous de reprendre possession de notre chez-nous, après 2250 km de pédalages !


5 réactions au sujet de « Chey – Niort »

    1. Merci beaucoup. Ah ah oui il y aura certainement une autre escapade mais quand, ça on ne sait pas encore. En tout cas, merci aussi pour tous les petits commentaires laissés au fil de notre périple 🙂 bisous de nous 2 aussi.

  1. Bonjour,
    Le 13 d’Audes du 15.08.2017 qui vous a suivi tous les jours pour ne rien perdre du périple vous félicite en plus vous avez tenu le timing et quel n’a pas été notre plaisir de vous rencontrer. A bientôt pour d’autres aventures… n’hésitez pas à nous le dire…

    1. Merci beaucoup, ça a été un vrai plaisir de vous rencontrer toutes les deux! 🙂 si l’envie vous tente de venir passer un moment dans le marais poitevin, notre porte sera à son tour grande ouverte pour vous accueillir! Merci encore pour votre chaleurosité.

  2. Bravo !
    Là félicitations complètes à la fois pour la distance et la ténacité, et pour la tenue impeccable du blog avec vraiment plein de détails…à croire que vous n’étiez jamais fatigués!? Un grand merci d’avoir partagé tout ça!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *